Accueilvisite en quelques clicshistoireMonumentsCalvairesNaturePhotosContact 
La chapelle Saint Michel avant sa restauration. A cette occasion, le calvaire a été déplacé à l'ouest de la chapelle pour permettre le passage d'un chemin.
On connaît peu l'histoire de cette chapelle située au nord du bourg, tout près de l'église paroissiale. Elle est édifiée sur la partie haute du village, comme beaucoup de lieux de culte dédiés à l'Archange Saint Michel. Il s'agissait bien souvent, pour l'église, de christianiser des lieux de cultes païens (St Michel à Guénin, à Carnac etc...). Saint Michel, vainqueur du diable !
 
La date de 1763 qui figure au-dessus de la porte sud serait celle de la restauration ou de la reconstruction d'un édifice plus ancien. Les archives révèlent, d'ailleurs, qu'une cloche destinée à cette chapelle avait été bénite en 1757.
 
On note des travaux en 1888 pour relever le pignon ouest et le mur nord. Des travaux prévus en 1915 par le recteur Nio, pour honorer St Michel protecteur des soldats, ne furent pas réalisés, faute d'argent. Les processions du premier dimanche de chaque mois furent abandonnées, pour des raisons de sécurité.
 
Avec le retour de la guerre en 1940, on se tourna vers Saint Michel, mais la charpente de l'édifice s'écroulait et les murs s'écartaient. Il fallut attendre 1980 pour que l'Association Breiz Santel (Bretagne sainte)entreprenne la restauration. On déposa la toiture, renforça les murs avec des tirants et remit le tout à neuf. Le chantier dura un an.
 
La revue Breiz Santel commente ainsi le travail bénévole de jeunes lauzachois : "Gourhelen 1980, Breiz santel é labourat ar chapél Sant Mikel é borh Lohah. ur baré a ré youank en des kroget de fondein en doenn goh" ("Juillet 1980, Breiz Santel à l'oeuvre sur la chapelle Saint Michel au bourg de Lauzach. Un groupe de jeunes s'est retroussé les manches pour démolir la toiture.").
 
Au dessus de l'entrée sud, une sculpture très ouvragée qui pose question : Est-ce un blason d'une ancienne seigneurie ou la fantaisie d'un tailleur de pierre intervenant sur l'édifice, comme cela se voit sur bien des églises ?
 
**  Sources : Eglises et chapelles du Pays de Muzillac - 2ème partie - Père Joseph DANIGO, historien