Accueilvisite en quelques clicshistoireMonumentsCalvairesNaturePhotosContact 
Vitrail de l'Eglise de Bignan.
Epitaphe en breton : "En eutru Noury, person Begnen : 1771-1805"
"Monsieur Noury, recteur de Bignan :1771-1805"
Pointez la souris sur la plaque pour la lire.
On lui doit la construction de l'église de Bignan et la restauration de celles de Naizin, Pluvigner, Carnac.
Il a laissé des écrits dont une pièce en 5 actes, deux Histoires Saintes, un catéchisme, un livre de piété. Ses dons de poète se sont exprimés dans de beaux cantiques tels que « Pe trouz zo ar en douar », un magnifique chant de Noël et "Ouilet men deulagad", l'un des cantiques bretons les plus émouvants.
Mais la grande oeuvre de Pierre NOURRY aura été le « Projet d'établissement et de fondation d'une maison de piété et de bienfaisance dans le bourg de Bignan». Ce projet donnera naissance, en 1834, à la Congégation des Filles de Jésus de Kermaria.
Les parents de Pierre NOURRY, d'humbles paysans, vivaient à KERGLEREC en LAUZACH. Jean et Anna avaient également une fille Anna. 
D'abord instruit par le recteur, puis scolarisé au collège des Jésuites Saint Yves à Vannes, il entre au séminaire de Vannes pour être ordonné prêtre en 1767.
En 1770 il devient curé de Bignan.
Reconnu comme un grand prédicateur, il était aussi très proche de ses paroissiens, toujours prêt à leur venir en aide. Le contenu des greniers du presbytère suffisait à peine pour nourrir tous ceux qui sollicitaient de curé. Il visitait aussi les malades: « Autant qu'il pouvait, il cherchait remède à leurs maux corporels, mais avec beaucoup plus de sollicitude encore, il cherchait à guérir leurs maladies spirituelles... ». Il sait aussi participer aux jeux et aux fêtes de la paroisse.
Il est élu maire de Bignan en 1790. On lui demande donc de prêter serment à la constitution, ce qu'il refuse. 
Il se réfugie d'abord à BILBAO en Espagne, puis au Portugal. De son exil, il écrit à ses paroissiens. Il revient à Bignan en 1801. L'année suivante il est nommé curé de la paroisse Saint-Pierre à Vannes, mais il meurt le 25 juillet 1805. Il sera inhumé à Bignan.
La congrégation des Filles de Jésus de Kermaria, sise à PLUMELIN (Morbihan), connue aussi sous le nom des « Soeurs de Kermaria », a célébré en 2004 le bicentenaire de la mort de Pierre NOURRY, prêtre né à LAUZACH en 1743.
Prêtre de tempérament, écrivain et poète en breton, auteur d'une pièce de théâtre, maître d'oeuvre et constructeur et l'un des fondateur de la congrégation citée plus haut, il mérite bien cet acte de mémoire.